• Présentation

    Emission à venir :

    ♪ ♫

    Les dernières émissions :

    13 février 2017 Abominables traces et monstres inconnus

    D'incroyables monstres ont été figurés sur les blancs de la carte. Entre sirènes, griffons, dragons et autres monstres inconnus, le monde a peuplé ses vides. On pourrait s'étonner que des gens sérieux, usant d'une méthodologie scientifique aient pu s'intéresser à ces légendes au point parfois de monter des expéditions à la recherche de ces choses-là. Mais on pourrait tout autant s'étonner que d'autres au contraire en aient rejeté la possibilité sans leur accorder la moindre attention. Si la familiarité des traits animaux permet souvent d'imaginer leur existence, il est cependant des caractéristiques si étranges qu'on peut facilement douter de leur réalité. Que dire ainsi de l'énigmatique ornithorynque? Alors comment faire la part des choses entre monstres imaginaires et espèces inconnues ? Nous allons voir que comme dans une enquête policière, il convient cependant de ne pas accorder tout crédit à un simple témoignage. Même répété ou décliné en diverses nuances, le témoignage humain reste la chose la plus fragile qui soit. Mais il y a parfois des éléments matériels qui suggèrent une autre présence, un espèce nouvelle alors pourquoi ne pas examiner d'un peu plus près et avec des yeux de scientifique ces espèces cachées qui parfois ne laissent d'elles que de très minces indices ? Vous l'aurez compris auditrices et auditeurs passionnés, nous allons côtoyer cette discipline qu'on nomme la cryptozoologie qui est si avide d'abominables traces et de monstres inconnus et entre imaginaire et réalités, nous allons voir ce que démarche scientifique implique.

    ~ ~ ~ ~

    9 janvier 2017 Fraudes et petite délinquance scientifique

    En examinant nombre de travaux, un petit groupe de scientifiques a pu quantifier l'importance de la fraude scientifique et voilà qu'elle semble atteindre des sommets. Certes, le mensonge flagrant, la fausse découverte ne sont pas des pratiques si fréquentes qu'elles constitueraient une trop grande part de la science normalisée. En revanche, les petits arrangements entre amis sont tout de même monnaie courante et bien des scientifiques préfèrent ne pas divulguer leurs mauvaises manières. Cette petite délinquance qui triche avec le réel ne semble pas prêter à conséquence, dénigrement, erreur partielle, absence de citation, conflit d'intérêt ou problème d'éthique. Il s'agit le plus souvent de se servir la soupe entre camarades ou de régler discrètement quelques comptes. Mais voilà peut-on s'inscrire dans une démarche de recherche de la vérité si on admet quelques trifouillages pour accéder aux honneurs? Il en va tout autrement de la grande fraude. La grande fraude scientifique est ainsi donnée en pâture. En quelque sorte la divulgation de la fraude et des fraudeurs démontre contradictoirement la validité de la méthode scientifique. Cependant, il est parfois des fraudes qui arrangent un peu tout le monde car elles attirent un consensus particulier comme ce fut le cas contre Lyssenko, suppôt du stalinisme et de ses purges. A remarquer que le consensus peut au contraire être favorable aux tricheurs comme pour Mendel ou encore pour Watson et Crick. Quant à notre petite délinquance faite de menus arrangements et de beaucoup de couleuvres, elle passe inaperçue au milieu des conflits, En fait, avec le monde marchand, il semble que toutes les conditions soient réunies pour exercer ces petites tricheries avec le réel.

    ~ ~ ~ ~

    12 décembre 2016 Le chat : sagesse des civilisations ou sauvage destructeur

    Quand on le voit s’avancer dans le silence de ses pattes en velours, on sait de suite qu’il faut dire, Monsieur le Chat. Cet acrobate du quotidien passe partout, franchit mille obstacles, grimpe sur les murs et court comme un funambule sur d’improbables filins tendus à 20 mètres du sol. Noir, il provoque des frayeurs irraisonnées et superstitieuses. Et pourtant seigneur de la nuit, ses grands yeux impénétrables savent capter la moindre lueur du jour. Il sait accompagner ses cachotteries quotidiennes de mille déambulations nocturnes et clandestines. Et cependant, ils sont nombreux ceux qui pâtissent de ses errances et notre petit matou si craquant est aujourd’hui désigné comme l’un des plus grands destructeurs écologiques de la planète. Il est vrai qu’à lui seul, compagnon itinérant d’un gardien de phare, il a fait disparaître une rare espèce d’oiseau endémique et il tue chaque jour une impressionnante biodiversité. Car grives, taupes, belettes même, ne lui font jamais peur. Traité comme un intrus indésirable dès qu’il flâne dans la nature, n’est-il pas cependant un invité de marque dans notre monde ? Car il faut reconnaître que à la fois impérial et libertaire, le chat ne livre jamais les clés de ses secrets. Notre matou reste un mystère absolu. Et même son ronronnement semble constituer un secret insondable.

    ~ ~ ~ ~