• Trous Noirs ? Comment ça marche ?... Infos


    Emissions à venir :

    23 avril 2018 Terre et Liberté

    Au Chili et, dans une moindre mesure en Argentine, vivent les Mapuche, les gens (che) de la terre (mapu). Ayant résisté aux Incas et aux Espagnols, ceux-ci les appelaient les « aucas » (sauvages), terme que les Mapuche ont adopté : awka = indompté.
    Encore aujourd’hui, ils résistent à l’assimilation que tentent d’imposer les deux États. Cela se traduit par des conflits autour de l’usage des terres et de la pratique de leur culture. Pour bien comprendre le présent, il est important de connaître l’histoire de leur longue résistance.
    Sergio Zamora, écrivain chilien installé en France après avoir échappé à la police de Pinochet, parle de ses deux superbes livres : Les guerriers de la pluie, qui va de l’arrivée des Espagnols jusqu’à l’indépendance du Chili (1810) et Les guerriers du crépuscule, qui aborde les luttes contre l’État chilien et argentin jusqu’à la fin du XIXème siècle.

    ~ ~ ~ ~

    30 avril 2018 Liberthèmes

    Nicolas Lambert pratique le « TTT », Théâtre tout terrain mêlant humour et politique. : « Le théâtre peut ouvrir les yeux et donner des clés pour comprendre ce qui se passe. C’est la première étape pour agir et changer le monde. » Sa trilogie « Bleu-Blanc-Rouge », ou l’« a-démocratie », traite des trois mamelles de la vie politique française : le pétrole, le nucléaire, l’armement. Après l’émission du 13 novembre autour du nucléaire, Avenir radieux, une fission française, celle du 15 janvier autour du pétrole, Elf, la pompe Afrique, avec Le maniement des larmes, il sera question des armes et il nous interprétera plusieurs personnages impliqués financièrement dans ces énormes marchés, tels Sarkozy, Balladur, Hortefeux...

    ~ ~ ~ ~

    ♪ ♫

    Emissions des dernières semaines :

    16 avril 2018 Anarchie et anarchistes

    Hiver 1919-1921, après 3 ans et demi le fiasco du pouvoir bolchevik est évident : énorme appareil politico-bureaucratique, soviets enchaînés, police politique (Tchéka) omniprésente, travailleurs asservis et affamés. Après l’éclatement de grèves, notamment à Pétrograd, les marins, ouvriers, soldats de Kronstadt (port de guerre de la Baltique) soutiennent les grévistes, réclament des soviets libres, condamnent le régime policier, les privilèges et les pouvoirs du Part bolchevik. Début mars, Lénine parle d’un « mouvement petit-bourgeois anarchiste » et Trotsky envoie détachements d’élite communistes, régiments d’élèves-officiers et sections de la Tchéka à l’assaut de Kronstadt : « Les communistes peuvent fusiller les Kronstadiens, ils ne pourront jamais fusiller la vérité de Kronstadt », Pétrichenko, président du comité révolutionnaire de Kronstadt.
    Alexandre Skirda, déjà auteur de Kronstadt 1921, soviets libres contre dictature de parti nous parle de Kronstadt, dans la révolution russe. Il s’agit de la traduction du récit d’un témoin oculaire, Efim Yartchouk, militant anarchiste ayant participé aux révolutions de 1905 et de 1917, élu au soviet de Kronstadt, arrêté six fois par la Tchéka !

    ~ ~ ~ ~

    9 avril 2018 Anarchie et anarchistes

    Voter, cʼest abdiquer !
    L’État est la plus haute expression du désordre : pour assurer sa pérennité il a besoin d’une police et d’une armée. Pour les anarchistes une société doit s’organiser du bas vers le haut à plusieurs niveaux, à partir des individus et des collectivités qui la composent. Le fédéralisme libertaire est un moyen et une direction permettant de progresser vers une société harmonieuse, garantissant le maximum de liberté aux entités autogérées qui la composent.
    Hervé Trinquier en évoquera les principes, notamment le principe de subsidiarité : la responsabilité d’une décision revient à l’entité la plus proche de ceux qui sont directement concernés et ayant les compétences pour l’appliquer. À l’opposé de l’autarcie, la coopération et l’entraide entre les entités aux différents niveaux sont essentielles.

    ~ ~ ~ ~

    2 avril 2018 Anarchie et anarchistes

    Voter, cʼest abdiquer !
    La société capitaliste étend de plus en plus ses méfaits sur toute la planète. Son emprise sʼappuie sur les moyens légaux et répressifs que les États mettent à son service. Bien que la grande majorité des populations en subit les conséquences, la pérennité de ces démocratures est en partie basée sur lʼinoculation de la croyance quʼil nʼy aurait pas dʼalternative. Pourtant dans les brèches de lʼHistoire, ainsi que dans certaines régions du monde dʼaujourdʼhui (communautés zapatistes, Rojava syrien), les structures dʼautres sociétés sont ébauchées. Les propositions anarchistes tel le fédéralisme libertaire y trouvent le plus souvent une concrétisation de grande ampleur, qui effraie tous les pouvoirs.
    Simon en abordera divers aspects, à partir dʼexemples : entités fédérées (entreprises, villages, quartiers...) ; différents niveaux fédérateurs (branche, commune, ville, région...) ; domaines dépendant de chaque niveau ; prises de décision et gestion des conflits entre chaque niveau.

    ~ ~ ~ ~

    ♪ ♫