• Trous Noirs ? Comment ça marche ?... Infos


    ♪ ♫

    Emissions des dernières semaines :

    18 mars 2019 Liberthèmes

    Le MNA (Mouvement national algérien) et son leader Messali Hadj, surnommé Le Père, ont eu un rôle important, souvent déformé ou méconnu, dans la révolution algérienne. Créé au lendemain du déclenchement de lʼinsurrection le 1er novembre 1954, il succède à lʼÉtoile nord-africaine, au Parti du peuple algérien, puis au MTLD (Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques), suite aux dissolutions successives décidées par les autorités françaises. Ses militants créent le premier syndicat algérien indépendant (Union syndicale des travailleurs algériens). Ils participent à la militarisation de la révolution sans pour autant cautionner tous les moyens mis en œuvre comme le terrorisme aveugle. Mais le Front de libération nationale, en rupture avec lʼhéritage des organisations créées par Messali Hadj, va sʼimposer comme le seul représentant du peuple algérien à Alger, Paris ou Tunis : beaucoup de militants et sympathisants du mouvement messaliste sont assassinés. Ils dont frappés dʼostracisme par certains milieux progressistes qui soutiennent le FLN. Notre invité, Nedjib Sidi Moussa, vient de publier Algérie une autre histoire de lʼindépendance – Trajectoires révolutionnaires des partisans de Messali Hadj, qui redonne vie à ce mouvement fondé par le pionnier de la révolution algérienne. Mohamed, animateur de Radio Libertaire et Freddy Gomez, créateur du site À Contretemps, participent aux échanges autour de cet ouvrage. Nous avions déjà reçu Nedjib dans Trous noirs pour présenter son livre très intéressant La fabrique du musulman - Essai sur la confessionnalisation et la racialisation de la question sociale.

    ~ ~ ~ ~

    11 mars 2019 Terre et radioactivité

    Le désastre planétaire de Fukushima est en cours depuis 8 ans. Le village nucléaire international continue de dissimuler le caractère mortifère de cette industrie, par exemple à Minsk (450 km de Tchernobyl) plus de 20 % des enfants ont une malformation cardiaque congénitale, 33 ans plus tard !
    Lʼère nucléaire militaire et civile a démarré lorsque le complexe scientifico-militaro-industriel a su influencer le président américain pour faire de la bombe atomique une priorité et confier au général Groves les pleins pouvoirs pour le colossal projet Manhattan, 130 000 personnes réparties sur 32 sites. Notre invité, Jean-Marc Royer, auteur du livre Le monde comme projet Manhattan, rappelle lʼexaltation qui sʼest emparée du monde occidental après lʼexpérimentation « in vivo » en août 1945 à Hiroshima et Nagasaki et nous interroge sur cette guerre au vivant menée par la civilisation capitaliste, initiée par une mort massive contemporaine dʼAuschwitz-Birkenau.

    ~ ~ ~ ~

    4 mars 2019 Luttes sociales

    Dans le livre Résister à la militarisation – Le Groupe dʼaction et de résistance à la militarisation Lyon 1967-1984, un des auteurs, Patrice Bouveret, rappelle que le refus du militarisme, de la guerre et de sa préparation a été une composante importante du mouvement social. Créé à Lyon en 1967, le GARM, sʼest enrichi de lʼesprit libertaire de Mai 68 et de lʼapport de nombreux jeunes. Le GARM a abordé tous les aspects de la politique de Défense (insoumission, pacifisme, objection de conscience, droits des soldats, anti-impérialisme, opposition aux armes nucléaires...). Ses actions, souvent spectaculaires et teintées dʼhumour, ont nourri ses analyses sur lʼarmée et la militarisation. Beaucoup de ses militants nʼont pas renié leurs engagements et ont continué dʼagir dans divers groupes. Ainsi notre invité, Patrice Bouveret anime LʼObservatoire des armements, centre dʼinformation sur lʼindustrie dʼarmement et les armes nucléaires.

    ~ ~ ~ ~

    ♪ ♫