• Trous Noirs ? Comment ça marche ?... Infos


    Emissions à venir :

    25 juin 2018 Liberthèmes

    Et si le capitalisme industriel et technologique, après la destruction du savoir-faire au 19ème siècle, du savoir-être-ensemble au 20ème, s’attaquait au savoir-penser ? Ainsi, l’addiction au smartphone, « deuxième cerveau » pour certains, atrophie la mémoire et l’attention, dégrade le rapport aux autres et à la nature. Comme les objets, les humains convertis à la religion numérique se doivent d’être connectés, menant une vie hors-sol, déconnectés du monde. Dans son livre Internet ou Le retour à la bougie, Hervé Krief analyse le fonctionnement global de la société de l’internet, transmise par les industriels et les experts à leur service. Quelle place reste-t-il pour une pensée libre, autonome, échappant au conformisme social ?

    ~ ~ ~ ~

    2 juillet 2018 Liberthèmes

    Pas dʼémission aujourdʼhui : l’équipe de Trous Noirs est partie tenter de faire une moisson dʼenregistrements. Retour à l’antenne le 16 juillet.

    ~ ~ ~ ~

    9 juillet 2018 Liberthèmes

    Pas dʼémission aujourdʼhui : l’équipe de Trous Noirs est partie tenter de faire une moisson dʼenregistrements. Retour à l’antenne la semaine prochaine.

    ~ ~ ~ ~

    ♪ ♫

    Emissions des dernières semaines :

    18 juin 2018 Anarchie et anarchistes

    Dans l’histoire sociale, l’Allemagne est connue essentiellement comme le terreau de la social-démocratie. Pourtant le socialisme ne s’y résumait pas à sa version marxienne et son dogmatisme économique. Le socialisme libertaire y avait sa place dans journaux, brochures, conférences, organisations telle la « Ligue socialiste ». Parmi ses activistes, Gustav Landauer est surtout connu pour avoir participé à la République des conseils de Bavière, avant d’être sauvagement assassiné par la soldatesque du socialiste Noske le 2 mai 1919. Les contributions et textes réunis dans l’ouvrage collectif Gustav Landauer un anarchiste de l’envers font connaître toute la richesse de réflexions qui vont d’une critique sans concessions du marxisme à des propositions de réalisations « ici et maintenant », démontrant la possibilité d’un socialisme basé sur la solidarité et la fraternité dans une fédération de communes libres. Sa pensée ouverte et lucide interroge les anarchistes d’hier et d’aujourd’hui. Freddy Gomez, de la revue À contretemps qui a réalisé ce dossier, échange avec nous autour de cette importante parution.

    ~ ~ ~ ~

    11 juin 2018 Luttes sociales

    Ne pas oublier le printemps 2016, ne pas être dépossédés de notre histoire, c’est ce que Nathalie et Alain partagent avec nous à travers 127 jours en mars – Petit abécédaire combatif contre la loi Travail et son monde. Militants anarcho-syndicalistes, ils ont vécu intensément les joies de penser, échanger et agir collectivement dans une lutte « qui n’a pas fini de couver ses braises ». Cortège de tête, Grève générale, Horizontalité, Nuit debout, Répression, Défense collective sont quelques-unes des entrées de ce livre, permettant d’approcher les multiples aspects d’une période marquante pour beaucoup de ses acteurs.

    ~ ~ ~ ~

    4 juin 2018 Sous les pavés... la terre

    Rediffusion de l’émission du 26 mars dernier :
    « J’ai choisi la vie d’éleveur de brebis et de maraîcher. Avant tout, je voulais fuir le néant et l’humiliation du salariat ». Dans son livre Le paysan impossible – Récit de luttes, Yannick Ogor, ancien animateur de la Confédération paysanne, reste fidèle aux passions qui le traversent. L’omniprésence de l’agriculture industrielle, l’administration par l’État d’« entrepreneurs agricoles » perdant toute autonomie de décision, une contestation se limitant souvent à un rôle de contre-expertise, une gesticulation syndicale dans les coulisses de l’État conduisent beaucoup à abandonner tout esprit de lutte. Ne désespérant pas de s’évader de la société industrielle et du capitalisme, Yannick Ogor participe avec le collectif « Hors norme » à reconstituer des solidarités de base pour engager des rapports de force dépassant l’échelle locale.

    ~ ~ ~ ~

    ♪ ♫